Growth Hacker : le pro de la croissance et de la créativité

2 avril 2024

Selon des études récentes, plus de 85 % des emplois du futur n’ont pas encore été identifiés. Parmi les professions émergentes, on peut citer le Growth Hacker se distingue en étant l’acteur principal en termes d’innovation des entreprises. Ce métier fusionne la stratégie marketing, l’analyse des données et la créativité en adoptant une technique novatrice pour générer des coûts. D’ailleurs, le domaine de l’informatique dispose de plusieurs offres d’emploi qui peuvent vous aider à faire le point sur votre carrière professionnelle. Peut-être une reconversion ? Qui sait ! Mais dans cet article, on tient à partager des explications plus précises sur ce domaine d’activité. 

Quel est l’objectif d’un Growth Hacker ? 

Ce terme issu des États-Unis a été inventé par Sean Ellis dans l’unique but de satisfaire les entreprises en termes de croissance. Le professionnel se charge de stimuler le développement des entreprises en utilisant plusieurs techniques novatrices. 

Cela peut vous intéresser : Le pouvoir d’une agence freelance : Acteurs clés de l’économie moderne

Selon le blog du growth hacker, les pros de la croissance ont pour responsabilité de déployer des programmes informatiques. Ces derniers vont récupérer des données pour ensuite, les optimiser afin de rendre plus performante une entreprise. Bien que cela semble être une mission facile à première vue, il ne faut pas sous-estimer que les missions d’un Growth Hacker sont variées, à ne citer que :

  • Le référencement naturel : optimiser la visibilité et augmenter le trafic d’un site web sur Internet ;
  • Le référencement payant : gérer les campagnes publicitaires payantes pour générer des ventes et du trafic ; 
  • Le community management : élaborer des stratégies marketing en engageant la communauté et en promouvant les produits ou services d’une entreprise ;
  • L’affiliation : collaborer avec d’autres sites web pour vendre des services ou des produits en échange ;
  • Le renforcement de la relation client : optimiser la fidélisation des consommateurs ;
  • L’analyse statistique : mesurer l’impact des stratégies en place ;
  • La veille concurrentielle : adapter les techniques selon l’évolution du marché ; 
  • L’automatisation : déployer les logiciels adaptés dans le but d’optimiser les opérations d’une entreprise. 

En tant que pro dans le domaine de l’informatique, il doit surtout trouver des solutions à tout moment pour rentabiliser l’activité des entreprises. 

Dans le meme genre : Comment désactiver les notifications de groupe sur un iPhone 12 Pro Max ?

Quelle formation doit-on suivre pour maîtriser le growth hacking ? 

Comme tout autre métier en informatique, la base est de suivre une formation bien solide. Aujourd’hui, les recruteurs veulent avoir des candidats diplômés de bac +3 à bac +5. Ce qui est légitime vu l’ampleur des responsabilités d’un Growth Hacker. De ce fait, un candidat qui souhaite se lancer dans cette carrière professionnelle doit avoir au minimum une licence professionnelle, soit, en marketing, soit en informatique. Mais heureusement que de nombreuses options existent pour suivre une formation. Vous pouvez choisir entre les cours à distance ou en présentiel selon vos disponibilités. 

Quelles sont les opportunités d’emploi après une formation en marketing ou informatique ? 

Après avoir suivi une formation, la première expérience commence souvent par le poste de chef de projet digital, de consultant SEO ou SEA, mais également de community manager. 

La plupart des recruteurs veulent surtout orienter les growth hackers dans la croissance des start-ups, des entreprises de la technologie ou encore, des sociétés spécialisées dans la vente des produits électroniques. 

Bien évidemment, il ne faut pas oublier les agences de marketing et les entreprises qui se spécialisent dans l’analyse des données. D’autant plus que leur objectif, c’est d’optimiser la performance de leur activité.